Pourquoi ce livre ?

Entre Deux Mondes est ma première rencontre avec Olivier Norek qui est déjà auteur de plusieurs trhillers. J’ai lu énormément de critiques positives sur ce livre, en particulier sur Instagram, et j’étais impatiente de commencer cette lecture pour plusieurs raisons. D’une part, car je ressortais d’une lecture très décevante avec New York Odyssée et j’avais besoin d’un roman captivant. D’autre part, car le résumé, énigmatique et efficace, m’intriguait beaucoup : « Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquence ». Comme quoi, pas besoin d’en faire des tonnes pour donner l’envie d’en découvrir plus.

L’histoire d’Entre Deux Mondes

Entre Deux Mondes nous plonge dans le monde des migrants de la Jungle de Calais via l’histoire de deux hommes : Adam et Bastien. Adam, policier syrien, fait secrètement partie des rebelles de l’Armée Syrienne Libre. L’étau se resserre autour de lui et, par peur d’être découvert et de mettre sa femme et sa fille en danger, il décide de fuir en Angleterre avec elles. Une chose en entrainant une autre, celles-ci sont contraintes de quitter la Syrie un peu avant lui. C’est en essayant de les retrouver qu’Adam va finir au coeur de la Jungle de Calais. En les cherchant, il va venir en aide à un jeune garçon, muet et orphelin, qu’il va prénommer Kilani. En l’absence de sa famille, Adam va trouver en lui un nouveau but, une nouvelle raison de vivre. Bastien, quant à lui, est un policier français qui vient de prendre ses fonctions à Calais. Il découvre progressivement les conditions de vie déplorables des migrants et le peu de moyens que les forces de l’ordre ont à leur disposition pour gérer au mieux la situation. Au cours de l’histoire, Adam et Bastien vont finir par se rencontrer et devenir alliés pour venir en aide à Kilani.

Mon avis sur Entre Deux Mondes

On a 208 fois plus de chance de gagner au loto que de naître en bonne santé, dans un pays démocratique et en paix, avec un toit sur la tête

Entre Deux Mondes est une vraie claque ! Une histoire captivante que j’ai lue en une journée seulement, quasiment d’une traite. Néanmoins, attention ! Si vous êtes sensibles, il va falloir s’accrocher. Certains passages sont très durs et j’ai parfois du faire une petite pause au cours de ma lecture histoire de digérer ce que je venais de lire. Mais rassurez-vous, Olivier Norek n’en fait pas trop. Il relate simplement des faits, sans pour autant rentrer dans le pathos ou le spectaculaire. Son écriture est à la fois sobre, franche et sensible, en un mot, parfaite !

L’auteur donne un nom, un visage, une histoire à ces milliers de migrants qui s’entassent dans la Jungle de Calais, le plus grand bidonville d’Europe. Il nous plonge dans le quotidien des bénévoles présents sur place et dans celui des policiers souvent dépassés par la situation. Mais surtout, il nous fait prendre conscience de l’entre deux horrible dans lequel se trouvent ces migrants. Après avoir fui un pays en guerre et la famine pour rejoindre l’Angleterre, ils se retrouvent coincés dans une nouvelle sorte de cauchemar. Un lieu de pauvreté et de décadence où seul l’espoir de traverser la Manche permet aux migrants de tenir le coup.

Entre Deux Mondes n’est finalement pas un thriller à proprement parler, mais plutôt une sorte de témoignage, de roman très fortement ancré dans le réel. C’est une histoire profondément humaine de par ses thèmes mais aussi par ses personnages. En effet, Olivier Norek qui nous fait réfléchir à la notion de justice et d’entraide. Je me suis souvent demandée ce que j’aurais fait à la place des protagonistes. Comment juger le passé et les actions d’une personne quand celle-ci agit dans le but de survivre et de protéger les siens ?

Les personnages sont, quant à eux, très attachants. Il y a Bastien et Adam, ces deux policiers, loyaux et honnêtes, qui au milieu de cette pauvreté, vont s’unir afin de redonner une chance de vie meilleure au jeune Kilani. Ce dernier, malgré son mutisme, parvient tout de même à toucher le lecteur grâce à quelques chapitres qui lui sont consacrés et qui relatent son histoire. En arrière-plan, on retrouve une palette de personnages secondaires suffisamment travaillés pour que l’on s’y attache aussi.

Entre Deux Mondes est un roman fort, impactant, dont on ne ressort pas indemne. C’est une histoire enrichissante qui m’a fait beaucoup réfléchir. Je suis maintenant impatience de découvrir les autres romans d’Olivier Norek qui seront, je l’espère, à la hauteur de celui-ci !

 

Author

Write A Comment