Terry Hayes est né en Angleterre. Il fait partie de ces personnes qui, en une vie, ont fait une tonne de métiers différents. Journaliste politique et d’investigation, chroniqueur, scénariste ayant participé à plusieurs blockbusters américains, il s’est lancé pour la première fois dans l’écriture avec Je Suis Pilgrim. Livre d’espionnage, de politique, thriller psychologique, polar, on se retrouve face à une histoire hybride qui mélange les genres avec brio ! Si vous aimé Homeland ou la saga Jason Bourne, je ne pourrais que vous le conseiller.

Pour vous faire un bref résumé, l’intrigue du roman prend place juste après le 11 septembre. L’angoisse provoquée par les attentats est encore vive et la vie quotidienne reprend doucement son cours. Après la découverte du corps d’une femme dans un hôtel miteux de New-York, l’enquêteur Ben Bradley fait appel à son vieil ami Scott, un agent talentueux des renseignements américains. En parallèle, ce dernier est également missionné par l’Etat afin de déjouer une attaque de bioterrorisme devant avoir lieu sur le territoire américain. Ces deux intrigues vont rapidement s’entremêler et, afin de sauver la population d’un virus mortel, Scott va devoir redoubler d’ingéniosité. En effet, le terroriste auquel il est confronté, surnommé tout au long de l’histoire « le Sarrasin », se démarque par son extrême intelligence et sa détermination.

Autant vous dire qu’une fois ce livre commencé, il devient très difficile de le reposer. Véritable page-turner, Je Suis Pilgrim parvient à nous embarquer grâce à l’écriture cinématographique de son auteur. Car même si l’enquête est parfois un peu trop spectaculaire et tirée par les cheveux, ça fonctionne tout de même ! L’écriture est dynamique, il n’y a aucun temps mort. L’histoire est complexe et très bien ficelée. On est rapidement accro à cette course contre la montre dans laquelle s’est embarquée Scott pour déjouer l’attentat avant que le virus ne se propage dans la population.

Un des aspects que j’ai le plus aimé dans ce livre, et que j’apprécie de manière générale dans mes lectures, est l’alternance des points de vue. On suit d’un côté, l’enquête menée par Scott, et de l’autre, le développement de l’incroyable attaque préparée par le Sarrasin. L’auteur prend le temps d’expliquer la psychologie et le background des deux personnages principaux. Il n’est pas juste dans la description mais nous plonge dans le passé des personnages pour nous permettre de mieux comprendre leur état d’esprit présent. En ce sens, j’ai trouvé très intéressant de suivre l’évolution du terroriste depuis son enfance. On suit avec effroi la montée en puissance de son extrémisme et sa détermination sans limite à mettre en oeuvre son attaque.

Les personnages secondaires ne sont pas non plus en reste. On découvre avec plaisir Bradley, le policier rescapé des attaques du 11 septembre, un hacker fan du Japon, un père adoptif aimant, une enquêtrice musulman, un enfant trisomique,… Autant de personnages qui apportent autant de matière et de substance au livre que l’enquête principale.

Le roman est aussi riche par sa  géographie. Véritable voyage autour du monde, l’enquête de Scott et sa poursuite du Sarrasin nous emmène à New-York, en Turquie, en Bulgarie, en Allemagne, dans des montagnes de l’Afghanistan, en Arabie Saoudite… Une diversité de lieux qui ne font qu’exacerber le rythme déjà haletant de ce roman !

Seul petit bémol : le côté très américain du livre, ce qui laisse place à quelques clichés et stéréotypes. Cela dit, l’ambition de ce roman n’est pas de faire rentrer dans un débat politique ou idéologique mais juste de distraire. Et là, pour le coup, il remplit vraiment son job ! 🙂

En bref, si vous voulez un thriller divertissant capable de vous emmener dans une frénésie de lecture, foncez, Je Suis Pilgrim est fait pour vous !

 

Author

Write A Comment